ACTUALITÉS

Imprimer

Horaires atypiques : tout savoir pour préserver sa santé

on .

Qui est concerné ?

Les salariés concernés par les horaires atypiques sont tout ceux qui n’ont pas des horaires considérés comme « standards ».

Les horaires atypiques les plus connus sont le travail posté (équipes alternantes en 2x8, 3x8, 2x12...), le travail de nuit (entre minuit et 5h), le travail de fin de semaine, les horaires coupés (coupure d’au moins 3 heures), les horaires variables d’un jour à l’autre (« à la carte », astreintes...). Ils concernent 63% de la population.

 Semaine standard Semaine atypique 
Les horaires  Entre 7h et 20h  De 21h à 6h
Les jours travaillés  5 jours : du lundi au vendredi  Nombre variable : samedi, dimanche ou les jours fériés
L'amplitude de la journée 8h En-deça de 5h au-delà de 8h
La structure de la journée   Durée continue avec une pause déjeuner (entre 12h et 14h)  Temps morcelé, fragmenté par des "coupures" de durées variables
Le rythme du temps de travail 5 jours travaillés et 2 jours de repos consécutifs en fin de semaine Régulier cyclique (3x8, 2x12) ou irrégulier

Quels risques sur la santé ?

En fonction des horaires pratiqués, le risque principal est différent, mais tous les salariés peuvent être confrontés aux risques suivants :

  • Trouble du sommeil : endormissement, somnolence, manque de sommeil
  • Trouble de l’alimentation : brûlure d’estomac, diarrhées, prise de poids, etc.
  • Troubles psychologiques : baisse de performance, anxiété, impression d’isolement, etc.
  • Autres troubles : augmentation des risques de maladies cardiovasculaires, probabilité plus élevée de cancers, etc.

Comment préserver sa santé ?

Prendre soin de son sommeil

  • Eviter 2h avant de se coucher : les excitants (thé, café, tabac), la lumière intense (téléphone, tablette, etc.), un repas copieux et une activité physique
  • Privilégier : une activité physique dans la journée, une activité au calme avant d’aller se coucher, une sieste de 20 à 30 minutes ou une grosse nuit de plus de 10h dans la semaine.
  • Le plus important est d’être attentif aux signes de sommeil : baillements, paupières lourdes etc.

Prendre soin de son alimentation

  • Manger de tout avec modération,
  • Eviter de sauter les repas,
  • Lors du travail de jour, commencer la journée de travail après avoir mangé,
  • Boire de l’eau régulièrement

Adapter l’environnement de travail

  • Bon éclairage
  • Rapprochement des postes (pour éviter l’isolement)
  • Espaces de repos

Pour en savoir plus sur les bonnes pratiques et connaître l’organisation des repas adaptés à votre type de poste, consultez notre dépliant “ Horaires atypiques et santé ”.

Accéder au dossier complet de l'INRS sur le travail de nuit et le travail posté.

Voir également notre article sur la micro-sieste.

Imprimer

Focus sur les autotests et la prolongation des indemnisations des salariés en arrêt de travail "Covid"

on .

Le site officiel service-public.fr a publié récemment des actualités sur la lutte contre la pandémie de Covid-19 et les nouvelles mesures pour ralentir la progression du variant Omicron.

Zoom sur les autotests

Le site gouvernemental propose notamment un focus sur les autotests délivrés en pharmacie :
Comment les utiliser ? A qui sont-ils destinés ? Comment s'en servir ? Que faire en fonction des résultats ? Dans quelles conditions sont-ils vendus ou délivrés ?

En savoir plus sur l'actualité du site "Autotests : comment utiliser ces outils de dépistage désormais en vente hors pharmacie ?"
Découvrir également le tutoriel vidéo sur l'autotest du ministère de la Santé

Conditions et situations concernées par les arrêts de travail Covid-19

Le site fait également le point sur les situations concernées par la prolongation des arrêts maladie "Covid" sans jour de carence :
Dans quelles conditions les salariés sont-ils indemnisés et qui est concerné ?

En savoir plus sur l'actualité du site "Des arrêts maladie "Covid" sans jour de carence prolongés jusqu'au 31 décembre 2022"

Imprimer

Covid-19 : les nouvelles règles applicables au 3 janvier 2022

on .

AU TRAVAIL

Nouveau protocole sanitaire en entreprise

Afin de freiner la progression du variant Omicron, une nouvelle version du protocole sanitaire en entreprise a été publiée par le ministère du Travail. Les principales évolutions de cette nouvelle version portent sur le strict respect des gestes barrières, le télétravail, la distanciation dans les cantines et la suspension des moments de convivialité.

Téléchargez le nouveau protocole sanitaire en entreprise du 3 janvier

Renforcement des gestes barrières et du port du masque

Le port du masque doit être renforcé. Le port du masque est systématique au sein des entreprises dans tous les lieux collectifs clos. Lorsque plusieurs personnes occupent un bureau, il doit être continuellement porté. Il doit s'agir soit d'un masque grand public filtration supérieure à 90 %, masque dit de « catégorie 1 », soit d'un masque chirurgical. Le port du masque doit être associé au respect d'une distance physique d'au moins 1 m entre les personnes, de l'hygiène des mains, des gestes barrières, ainsi que du nettoyage, de la ventilation, de l'aération des locaux, de la mise en œuvre d'une politique de prévention et de la gestion des flux de personnes.

À noter : Les réunions en présentiel doivent être limitées autant que possible et doivent être organisées dans le strict respect des gestes barrière et de la distanciation physique.

Le télétravail devient « obligatoire » quand cela est possible

Dès lundi 3 janvier, le télétravail redevient "obligatoire", à raison de 3 à 4 jours par semaine dans les entreprises. Les employeurs ont donc l'obligation de fixer « un nombre minimal de trois jours de télétravail par semaine, pour les postes qui le permettent ». Ils peuvent le porter à quatre quand « l'organisation du travail et la situation des salariés le permettent ».

Distanciation à la cantine d'entreprise

Le protocole sanitaire publie de nouvelles règles en matière de restauration collective. Dans les cantines ou restaurants d'entreprise, lorsque le masque n'est pas porté, la distanciation entre chaque personne à table doit être de 2 m. Les convives ne doivent pas être en face-à-face. La règle des 8 m2 par salarié dans les cantines est réinstaurée, comme en mars 2021. Lorsque les personnes portent leur masque, dans la file d'attente par exemple, la distance à respecter est de 1 m.

Les moments de convivialité suspendus

Les moments de convivialité comme les pots de départ, les cérémonies de vœux, les galettes des rois et les rassemblements comme les séminaires doivent être reportés.

DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS

Nouvelles règles d’isolement

En cas de test positif ou de situation de cas contact, le gouvernement a décidé d’assouplir les règles d’isolement pour éviter la paralysie du pays que provoquerait une avalanche d’arrêts maladies notamment ou de quarantaine prolongée :

  • Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal complet, l’isolement est désormais d’une durée de 7 jours (pleins), quel que soit le variant (Delta ou Omicron) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 5 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions : si elle effectue un test antigénique ou RT-PCR et si celui-ci est négatif, ou si elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h.
  • Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal incomplet (rappel non réalisé) et les personnes positives non-vaccinées, cette période d'isolement est portée à 10 jours (la sortie d'isolement est possible au bout de 7 jours sous les deux mêmes conditions que pour les personnes vaccinées).
  • Les personnes cas-contact ayant un schéma vaccinal complet n’ont plus à s’isoler mais doivent réaliser un test PCR ou antigénique puis des autotests à J + 2 et J + 4.
  • Les personnes cas-contact ayant un schéma vaccinal incomplet ou non-vaccinées doivent respecter un isolement de 7 jours (pleins) à compter de la date du dernier contact. Pour sortir de quarantaine, elles doivent réaliser un test antigénique ou RT-PCR et avoir un résultat négatif.

À noter : les règles de quarantaine pour les cas contacts sont les mêmes que l’on soit cas contact d’une personne positive qui vit dans le même foyer ou non.

Consultez le détail de toutes les règles d'isolement et de quarantaine sur le site gouvernemental

Lire l'actualité sur l'évolution des règles sur le site gouvernemental

Fin de la consommation debout dans les restaurants et bars

À partir du 3 et jusqu’au 23 janvier inclus, il faudra obligatoirement s’asseoir pour consommer dans les bars et les restaurants. Par ailleurs, les discothèques restent fermées jusqu’au 24 janvier inclus. Pendant cette même période, il sera interdit de danser également dans les bars et les restaurants.

Retour des jauges pour les grands événements

À compter du 3 janvier, les jauges dans les grands événements sont limitées à 2000 personnes en intérieur, 5 000 personnes en extérieur. Les concerts debout sont interdits.

EMPLOYEURS, la santé et la sécurité qu service de votre entreprises

bottom mod salaries

bottom-mod gist

NOS CENTRES, découvrez tous nos centres en un seul coup d'œil

NEWSLETTER

ACTUALITÉS

TÉMOIGNAGES

CONTACTS

ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage. en savoir plus